L’oeil expert de WiziShop sur le e-commerce

WiziShop en quelques chiffres : 

    Depuis la création de WiziShop en 2008, 200 000 e-marchands ont créé leur boutique en ligne via cette plateforme 

    Plus de 400 fonctionnalités 

    +18% de nouveaux sites e-commerce WiziShop en 2020

Depuis une petite vingtaine d’années, le e-commerce connaît une croissance fulgurante. Au premier trimestre 2020, 40 millions d’internautes ont acheté un produit ou un service sur un site en ligne, soit 8 Français sur 10 selon la Fevad.  

Les innovations des grands noms de la vente en ligne et du webmarketing continuent de modeler les habitudes de consommation des Français. 

Alors, pour que les plus petits marchands puissent rester en alerte sur les nouvelles tendances, Cédric Piazza, Co-fondateur et Directeur Général chez Wizishop, leur recommande de se construire un écosystème autour de leur boutique en ligne. Selon lui, il est capital pour eux de s’entourer des bons partenaires qui leur proposeront les meilleurs services. Cela commence par le choix de leur solution e-commerce jusqu’au prestataire de livraison, de paiement, de fidélisation ou encore d’affiliation. 

Au cours de cette interview, Cédric Piazza est revenu sur les dernières tendances du e-commerce, l’impact de la crise sanitaire sur le commerce en général et quelques bonnes pratiques à mettre en place pour faire de l’acquisition

Il nous a également expliqué comment WiziShop aide au quotidien les e-marchands et comment cette plateforme de création de sites e-commerce est devenue un acteur incontournable de la scène digitale. 

Décryptage 👇

Les tendances du e-commerce selon WiziShop

Depuis ces dernières années, quelles sont, pour vous, les tendances du e-commerce ? 

Pour se démarquer et offrir une expérience toujours plus mémorable à leurs clients, les e-commerçants doivent sans cesse rester au fait des nouvelles tendances. 

Par exemple, depuis quelques années, le Social Selling monte en puissance. Ce concept consiste à faire de la prospection commerciale et vendre ses produits sur les réseaux sociaux. Si vous avez des objets de décoration ou des vêtements à vendre, vous pouvez déjà le faire sur Instagram en taguant directement un produit sur une publication. Cette fonctionnalité arrive bientôt sur les nouveaux réseaux comme TikTok. 

Avec l’émergence de nombreux sites e-commerce couplée à la crise sanitaire, la livraison dite du “dernier kilomètre” a rencontré un franc succès. Les consommateurs veulent bénéficier de plusieurs options de livraison qui s’adaptent à leurs contraintes horaires comme la livraison à domicile, le Click & Collect et le retrait en point relais. Par ailleurs, les clients attendent de plus en plus de la part des marques qu’elles les livrent le jour J. Proximité et immédiateté sont devenus les maîtres-mots de la livraison. 

D’autre part, les consommateurs souhaitent, de plus en plus, faire des achats responsables. Selon la Fevad, 70% des acheteurs en 2019 privilégient les sites qui montrent une démarche responsable. De l’autre côté du miroir, les entreprises sont elles aussi plus engagées. Elles tendent à avoir une démarche éco-responsable dans leur processus de fabrication, l’usage de matières premières recyclées et l’engagement auprès d’associations, ou la compensation carbone de la livraison par exemple. Toutes ces initiatives résonnent avec les nouvelles attentes des consommateurs et se présentent comme des opportunités pour les “petits” acteurs, plus agiles par définition que les mastodontes du retail.

Quels sont les besoins des consommateurs finaux ?

Il y a quelques années, nous devions convaincre le visiteur que commander en ligne était sécurisé. Aujourd’hui, nous voyons que les consommateurs ont de nouveaux critères de confiance.

Tout d’abord, avant de se rendre dans un magasin ou d’acheter un produit, 90% des potentiels clients lisent des avis en ligne*. Ils ont besoin de connaître l’appréciation d’autres consommateurs avant de faire leur choix. 

Pour les e-marchands, il s’agit d’une excellente occasion pour être à l’écoute des besoins de leurs clients. Nous leur conseillons donc de créer des espaces officiels sur les plateformes bien référencées comme Trustpilot, Avis Vérifiés ou encore via le système de notation des pages Facebook. 

Travailler son e-réputation est un vrai levier business qu’il ne faut surtout pas négliger. 

Par ailleurs, de plus en plus d’internautes attachent une importance à la livraison ou aux retours gratuits. Précisément, 72% des clients citent la livraison comme critère le plus important lors d’un achat en ligne**. Là aussi, négliger cette attente fondamentale peut avoir un véritable impact en matière commerciale.

D’autre part, les consommateurs veulent choisir leur mode de paiement et gérer leurs dépenses comme ils l’entendent. Par conséquent, nous recommandons à nos e-marchands de proposer différents moyens de paiement tels que : 

Si un site e-commerce propose uniquement le paiement comptant par carte bancaire, il va mécaniquement perdre de potentielles ventes. 

Enfin, les internautes ont besoin d’être rassurés de façon générale sur l’e-commerçant. Il est donc important de mettre en lumière l’histoire de l’entreprise et l’équipe derrière le site. Raconter une histoire et humaniser une boutique en ligne est, aujourd’hui, une des clés pour se différencier de ses concurrents. Incarner davantage une marque en déployant un storytelling pertinent est aussi un bon moyen de faire résonner ses produits et son activité avec les nouvelles aspirations des consommateurs. Une belle histoire sera toujours plus puissante qu’un bon prix.

Selon vous, pourquoi les solutions de facilités de paiement sont-elles devenues un standard pour le consommateur ? 

Les visiteurs cherchent désormais de la simplicité tout en ayant du choix. Ils sont désireux d’avoir plus d’options dans leur processus de commande. Par ailleurs, nous avons constaté que les e-shoppers n’hésitent plus à utiliser des facilités de paiement pour régler leurs achats en ligne. En fractionnant le prix d’un produit, le pouvoir d’achat du consommateur augmente instantanément tout en lui ouvrant un champ des possibles plus large. Il peut ainsi choisir le produit qui lui fait plaisir plutôt que le produit qu’il peut – tout de suite – payer. Les consommateurs aiment pouvoir dépenser à leur guise et se faire plaisir, surtout en temps de crise sanitaire !

Quelles sont les clés de succès pour qu’un site e-commerce génère plus de ventes ?

Il y a de plus en plus de boutiques en ligne. En 2019, il y avait 190 000 sites e-marchands. Au premier trimestre 2020, on en comptait déjà 200 650 selon la Fevad. Il y a donc plus de concurrents et une plus grande difficulté à se différencier

De nos jours, le succès pour un e-commerçant repose sur 3 piliers.

Tout d’abord, il faut prendre le temps de se construire une identité de marque reconnaissable. Il faut se créer un univers visuel et un ton unique qui aideront les internautes à se souvenir de la boutique. Ces derniers se rendront, ainsi, directement sur le site. Le commerçant devient donc moins dépendant des sources de trafic non maîtrisées, telles que le SEO, les réseaux sociaux…

L’une des clés dans un monde digitalisé est de personnaliser ses communications au maximum. En effet, les visiteurs sont ensevelis sous une tonne d’informations. Pour qu’ils se souviennent d’une marque, il faut miser sur l’effet waouh du marketing one to one. Ainsi, grâce à une communication individualisée, elle aura plus de chance de se différencier et, à terme, de fidéliser ses clients. 

Sur WiziShop, il existe des outils natifs pour personnaliser les messages de la boutique selon l’identité de la personne ou sa localisation. Par exemple, si le visiteur est localisé à Nice, le e-commerçant peut lui pousser une bannière “livraison à Nice”. On peut aller plus loin en ajoutant son prénom s’il est connecté à son compte : “Jeanne, voici une sélection personnalisée pour vous !”. 

Dans un second temps, diversifier ces mêmes sources de trafic est important. Aujourd’hui, un site dont le trafic dépend uniquement d’Instagram ou du SEO se met en danger. 

Ce scénario s’est déjà produit sur Google par exemple quand ils ont lancé l’algorithme Panda. De nombreux sites qui ne respectaient pas les nouveaux critères ont connu des pertes de position considérables. Cela a impacté le trafic mais également les ventes qui ont, par conséquent, fortement baissé.

Dernièrement, nous avons vu, sur Instagram, la boutique “Faut le voir porté” se faire pirater son compte… Selon les dires de la fondatrice, la majorité de son trafic venait de ce réseau social et elle a tout perdu. C’est dangereux pour la pérennité d’un site ! Heureusement, le compte a pu être récupéré, mais d’autres entreprises n’ont pas eu cette chance et ont dû mettre la clef sous la porte. 

Selon vous, à quoi ressemblera le commerce de demain ? 

À terme, nous croyons que l’expérience e-commerce sera de plus en plus immersive

Les consommateurs veulent pouvoir acheter où ils veulent et quand ils le veulent. Par conséquent, les marques cherchent à multiplier les points de vente pour simplifier toujours plus le parcours d’achat. 

Les produits pourront, par exemple, être visualisés en 3D ou en réalité virtuelle. Nous pourrons également réaliser des achats “in-app” sur des plateformes que l’on n’imaginait pas forcément sur ce créneau. 

Aujourd’hui, il est déjà possible d’acheter via Instagram, Facebook, TikTok. Dans un futur proche, des plateformes comme Netflix, par exemple, permettront de réaliser des achats de produits directement intégrés dans leurs contenus. 

La découverte d’un nouvel horizon numérique pour de nombreux commerçants

Quelles ont été les conséquences de la crise sanitaire pour le commerce en général ?

Le principal changement a été dans la vitesse d’adaptation

Suite à la crise sanitaire et la fermeture des magasins physiques, les marchands se sont retrouvés au pied du mur numérique. Pour surmonter cet obstacle, ils n’ont eu d’autre choix que de se digitaliser et créer leur boutique en ligne. En 2020, nous avons vu beaucoup de sites e-commerce WiziShop fleurir, l’augmentation est d’environ 18%. 

Ces nouveaux e-marchands ont dû s’adapter et apprendre un nouveau métier promptement entre choisir une solution e-commerce, prendre en photo leurs produits, rédiger les fiches produits, trouver un logiciel de logistique, trouver des prestataires de paiement et de livraison, préparer les colis…

C’est aussi pour cela que WiziShop les aide en prenant en charge toute la partie technique (hébergement du site, mises à jour, maintenance, etc.), pour que les commerçants puissent se concentrer sur leur cœur de métier qui est la commercialisation de leurs produits. 

Est-ce que vous avez vu des commerçants physiques se lancer dans le e-commerce suite à cette crise ? Si oui, avez-vous des exemples ?

Nous pensons qu’il est inévitable pour un commerce physique de se lancer dans une activité digitale, aujourd’hui. Quel que soit le secteur, le contexte nous force à adapter l’activité de son entreprise. Et en effet, depuis le début de la crise sanitaire, nous avons pu constater cette tendance.

Emilie and the Cool Kids, un coffee shop, est un bon exemple. La boutique a réussi une belle transition vers la vente en ligne. Aujourd’hui, leurs cookies, brownies et muffins font le bonheur de milliers d’internautes à travers la France.

Nous avons également constaté la digitalisation de fleuristes ou même d’une usine qui a repensé son activité, le temps du confinement, pour ne pas mettre ses salariés au chômage partiel. Cette dernière proposait des hygiaphones à la vente en ligne pour aider les commerçants à se protéger. 

Comment avez-vous réagi et/ou comment réagissez-vous face à cette situation inédite ?

La crise sanitaire a considérablement accéléré la digitalisation des commerces.

De notre côté, nous avons souhaité aider le plus grand nombre en lançant l’opération “E-commerce solidaire”. Elle consiste à aider les commerces de proximité en leur permettant d’ouvrir leur boutique en ligne, sans frais d’abonnement, sans engagement. Bien entendu, l’objectif est de compenser la perte de ventes en boutique et, notamment, de mettre en place le Click & Collect.

La solution WiziShop est labellisée “France Relance” par le gouvernement. À ce jour, nous sommes heureux d’avoir déjà aidé plus de 2000 commerçants avec notre mouvement solidaire. Et l’opération est toujours d’actualité puisque, malheureusement, il semblerait que nous soyons encore loin de sortir de la crise.

D’autre part, nous avons aussi adapté nos fonctionnalités avec, par exemple, la possibilité de faire de la livraison locale. Le Click & Collect, lui, existait déjà mais nous avons accompagné les commerçants vers l’utilisation de cette fonctionnalité.

Quelles ont été les conséquences pour vos marchands ?

Dans ce contexte particulier, nos marchands ont connu une hausse de leur activité. En effet, sur l’ensemble de l’année 2020, les e-marchands du groupe WiziShop ont enregistré une hausse de 85% de leur chiffre d’affaires

Cette croissance est due à plusieurs facteurs. Tout d’abord, lors des confinements, les consommateurs ont continué à dépenser en ligne pour se faire plaisir. D’autre part, les e-commerçants ont eu plus de temps pour se consacrer à optimiser leur site et travailler les différents canaux d’acquisition. 

WiziShop, acteur incontournable de la scène digitale 

La naissance de WiziShop 

Le concept de WiziShop est né au cours d’un entretien avec un client. 

À l’origine, les trois fondateurs Grégory Beyrouti, René Cotton et Cédric Piazza avaient une agence spécialisée dans le SEO. Un jour, un potentiel client est venu pour budgétiser la création d’une boutique en ligne sur-mesure. Celui-ci s’est rendu compte que pour répondre à l’ensemble de ses besoins, le tarif était trop élevé. Il a donc proposé de créer son site e-commerce, moyennant une commission sur le chiffre d’affaires des ventes réalisées via la boutique en ligne. 

C’est ainsi que la philosophie et le modèle économique de WiziShop, à la performance, sont nés.

À l’époque, les trois fondateurs se sont rendus compte qu’il y avait un réel besoin dans le secteur de la vente en ligne : être accessible sur le plan technique et financier. En effet, créer un site e-commerce coûte cher et nécessite de faire appel à des professionnels (agences ou freelances) pour gérer le développement technique, la maintenance, les mises à jour…

Ils se sont donc donné pour mission de permettre à n’importe qui de créer très facilement sa propre boutique en ligne

Quel est votre positionnement, vos aspirations ?

Depuis sa création, WiziShop est guidée par une philosophie gagnant-gagnant. Notre modèle économique à la performance nous impose de fournir à nos commerçants des outils performants pour leur permettre d’augmenter le nombre de leurs ventes en ligne. Par exemple, ils peuvent utiliser des fonctionnalités telles que les relances marketing automatiques, l’upselling, la possibilité d’offrir des cadeaux dans le panier ou encore faire des optimisations SEO. 

C’est pourquoi nous nous sommes inscrits dans une démarche permanente d’innovation avec la nécessité d’être totalement transparents avec nos commerçants. C’est une véritable collaboration que nous menons avec eux, plus qu’une simple intervention en tant que prestataire.

Quels sont les éléments différenciants que propose WiziShop par rapport aux autres acteurs du marché ? 

Ce qui différencie WiziShop et qui est un véritable avantage, c’est que tout est inclus dans l’abonnement et qu’il n’y a pas de frais additionnels. Il n’y a pas de plugins ou de thèmes payants à ajouter, par exemple. WiziShop propose aux marchands plus de 400 fonctionnalités (marketing, SEO, design…), une optimisation SEO complète ainsi que des thèmes design optimisés et 100% personnalisables.

De plus, l’un de nos atouts majeurs est l’accompagnement de nos commerçants. Nous leur mettons à disposition des Business Coach, une équipe d’experts pour les conseiller sur la gestion de leur boutique. Enfin, une formation autour du marketing digital est incluse dans l’abonnement pour leur permettre de mieux appréhender la promotion sur le web.

Enfin, pour nous, le SEO est un levier d’acquisition très intéressant pour les marchands. C’est une stratégie pérenne qui permet, même pour les plus petits, d’être visible sur les moteurs de recherche et d’avoir une chance de tirer son épingle du jeu. 

Chez WiziShop, nous accompagnons au maximum les commerçants puisque lorsqu’ils créent leur site, ce dernier est déjà techniquement optimisé pour le SEO : génération automatique du sitemap, système de cache, données structurées, format AMP, filtres à facettes, pagination, balises canonical, etc. 

Nous travaillons à l’intégration de nouveaux outils d’optimisation SEO encore jamais vus pour une solution e-commerce. Par exemple, nous allons bientôt sortir une nouvelle fonctionnalité de construction des cocons sémantiques sur son site Internet. Nous serons les premiers à proposer ce type de technologie. 

Nous avons pour ambition de devenir le service de création de boutique en ligne le plus optimisé au monde pour le SEO.

Combien de marchands ont WiziShop comme plateforme de e-commerce ?

Depuis 2008, plus de 200 000 e-commerçants ont choisi WiziShop pour créer leur boutique en ligne.

À titre indicatif, en 2020, nous comptabilisons +18% de nouvelles boutiques en ligne.

Quel est le profil de vos marchands ?

Nous avons tout type de commerçants et de tout secteur : sport, restauration, fleuristes, mode, culture… Aujourd’hui, notre solution est très flexible. Elle permet ainsi d’accompagner le micro-entrepreneur comme la grande PME dans le développement de ses ventes en ligne.

Nos offres sont aussi construites en ce sens : faire évoluer sa boutique en même temps que son activité. 

Quelle a été votre croissance ces dernières années ?

Notre croissance dépend des performances de nos commerçants. Leur développement est important et c’est notamment pour cela que nous leur fournissons les meilleurs outils et fonctionnalités dans leur abonnement. 

Autre indicateur, le panier moyen de nos commerçants est au-dessus de la moyenne nationale. En France, dans un contexte où la tendance est à la baisse, il est en constante progression chez nos clients. Ceci est le fruit de nos différentes fonctionnalités destinées à développer le panier moyen (upsell, options de livraison, paiement en plusieurs fois, options de commande…). 

Combien d’employés avez-vous ?

À ce jour, notre équipe rassemble 40 collaborateurs. Forcément, l’année 2020 fut une source d’accélération pour notre secteur, avec 10 nouvelles recrues au sein de notre organisation. 2021 devrait suivre cette croissance pour atteindre nos objectifs, notamment avec le développement de notre solution à l’international

WiziShop & Alma 

“Avec Alma, nous avons pu fournir à nos e-commerçants un moyen simple, rapide et sécurisé de proposer le paiement en plusieurs fois sur leur boutique en ligne.” 

– Cédric Pizza, Co-fondateur de WiziShop.

Vous avez récemment intégré Alma sur WiziShop. Pourquoi vouliez-vous proposer à vos marchands la fonctionnalité du paiement en plusieurs fois ? 

À l’origine, c’était un besoin exprimé par nos commerçants, notamment ceux ayant un panier moyen élevé.

Intégrer Alma dans notre écosystème nous a permis de répondre rapidement à la demande de nos commerçants, tout en leur assurant un service fiable et sécurisé. 

Pour nous, il était important de choisir un partenaire de confiance comme Alma. 

En quoi être partenaire d’Alma est-il bénéfique pour Wizishop ?

Notre objectif est de couvrir l’ensemble des besoins de nos commerçants, quelles que soient leurs spécificités et leur taille.

Grâce à notre partenariat avec Alma, nous avons pu fournir à nos e-commerçants un moyen simple, rapide et sécurisé de proposer le paiement en plusieurs fois sur leur boutique en ligne. 

Forcément, cela leur permet d’augmenter leurs ventes car, par exemple, si leurs concurrents directs ne proposent pas le paiement échelonné, les internautes préfèreront commander chez eux.

En répondant à cette demande exprimée par nos commerçants, ces derniers répondent, eux-mêmes, aux besoins de leurs clients.

C’est ainsi que nous nous plaçons en véritable partenaire de nos marchands, en leur fournissant les meilleurs outils et un véritable avantage concurrentiel pour réussir dans la vente en ligne !

*(Immodvisor, “Les avis clients en 2020”, 2020)

**(Ifop, « Attentes des consommateurs – livraison e-commerce », 2018)

rédigé par l'excellent

Benoit Renard

Benoit Renard

Head of Marketing

Vous avez aimé ce post ?

Abonnez vous à notre newsletter.

Rejoignez le mouvement

Plusieurs milliers de commerçants utilisent déjà Alma.

Contactez-nous et augmentez vos ventes.

Demander une démo